5 conseils pour identifier un problème d’humidité

Le problème d’humidité peut provoquer des conséquences désastreuses. Non seulement il compromet la solidité de la construction, mais entraîne aussi des problèmes respiratoires.

Repérer les pièces de la maison les plus sensibles

Une maison humide possède un taux d’humidité supérieur à 65%. Cette situation n’est favorable ni pour la structure, ni pour la santé. Sur la construction, l’humidité est visible à travers les murs intérieurs ou extérieurs, le plafond, le sous-sol, etc. Elle peut aussi être invisible et se cacher dans la maçonnerie. Un enduit en parfait état peut certainement dissimuler un mur complètement moisi et détérioré.

Afin de bien identifier le problème, il est important de repérer les endroits les plus sensibles à l’humidité. C’est le cas de la salle de bain, de la cuisine, de la cave et de la pièce où vous mettez votre linge à sécher. Un problème d’humidité est en effet plus susceptible de se produire dans ces pièces que dans les autres pièces de la maison. Si le problème vient de là, une bonne aération et une excellente isolation sont de mises.

En revanche, si le problème vient d’ailleurs, il est nécessaire de faire appel à un professionnel pour en déterminer la source.


Voir où se situent les taches d’humidité dans la ou les pièces

Plusieurs signes sont révélateurs de la présence d’un problème d’humidité dans votre maison ou dans votre cave. Les murs sont constamment humides, la peinture se fissure et s’écaille, l’enduit se noircit, les papiers peints se décollent, et il y a toujours une sensation de froid dans la pièce. Vous sentirez également une odeur de moisi dans toute la pièce et des taches de moisissures et de rouilles apparaissent.

Après avoir repéré toutes les pièces les plus sensibles à l’humidité, pensez à vérifier où se situent les taches afin de déterminer la source du problème et son ampleur. Inspectez les murs dans la salle de bains, la cuisine et la cave. Une fois la source trouvée, il ne vous restera plus qu’à régler le problème.

Détecter ou éliminer l’hypothèse de la fuite

Un problème d’humidité peut tout simplement provenir d’un manque de ventilation, ce qui est le cas de l’humidité de condensation, qui touche le plus souvent la salle de bain et la cuisine. L’eau y est omniprésente, provoquant une grande quantité de vapeur d’eau. Cette atmosphère humide favorise l’apparition de moisissures, que vous devez détecter. Notons que le problème se résout facilement grâce à une bonne aération de la pièce concernée ou à la mise en place d’un système de ventilation.

Mais l’humidité peut, dans certains cas, être issue d’une infiltration due à un système de canalisation défaillant et à des joints abîmés, provoquant une fuite d’eau, des fissures dans les murs extérieurs ou encore une fuite au niveau du toit.

Dans d’autres cas, le problème peut être lié à l’humidité du sol qui s’infiltre par pression hydrostatique ou par les remontées capillaires.

Pour bien connaître la cause du problème, il faudra donc procéder à une vérification. Pour confirmer ou réfuter chaque hypothèse, l’intervention d’un professionnel peut s’avérer nécessaire. Il saura détecter ou éliminer définitivement la thèse d’une fuite ou autres.


La pièce touchée est-elle bien chauffée ?

L’isolation de la maison est importante pour éviter l’humidité. Une maison bien ventilée et bien chauffée présente un faible taux d’humidité et ne favorise pas le développement des moisissures.

Si un problème d’humidité se présente, il est nécessaire de vérifier si la maison est bien isolée et que la pièce concernée est chauffée correctement. Un système de chauffage défectueux peut en effet favoriser l’humidité d’une pièce. Lorsque le chauffage n’est pas efficace, les polluants vont certainement se développer et se transformer en moisissures.


À quelle période la tâche s’étend le plus ?

Comme susmentionné, les tâches d’humidité sur les murs sont l’un des symptômes majeurs d’un problème d’humidité dans la maison. Pour déterminer la source, il est important de vérifier à quelle période celles-ci s’étendent le plus.

Faites attention à leur évolution au fil des saisons. Lorsque les taches d’humidité s’étendent après de fortes pluies, il peut certainement s’agir d’un problème d’infiltration lié à une fuite, à des fissures ou à un problème d’étanchéité.

Par contre, si elles sont plus grandes en hiver, le problème peut venir d’un manque d’aération de la pièce.


Retour aux articles

Mentions légales

Pour améliorer votre expérience sur notre site internet, nous utilisons des cookies. La poursuite de votre visite sur notre site vaut pour consentement du traitement de certaines données personnelles et de l'utilisation de ces cookies. Plus d'infos ici.