Vous disposez d’une cave dans votre maison, l’humidité dans cette pièce peut rapidement devenir un problème si elle n’est pas traitée à temps. Les caves sont des lieux propices où l’humidité peut facilement se développer. Il est donc important de vérifier régulièrement les murs et le sol dans votre cave.   

Pourquoi devez-vous ventiler votre cave ?

Les caves sont facilement sujettes à des problèmes d’humidité. Elles disposent de plusieurs points froids, notamment au niveau des murs contre terre. De plus, elles n’ont généralement que très peu de fenêtres ou de points d’aération. Il n’y a aucune possibilité que l’air circule de façon optimale, d’où la nécessité de mettre en place un système de ventilation efficace.

Les problèmes d’humidité entraînent des choses bien plus graves s’ils ne sont pas traités, et ce, même dans une cave. Par exemple : l’apparition des mauvaises odeurs, une qualité de vie détériorée, naissance de moisissures et de champignons (les mérules notamment), ce qui impactera sur les maçonneries et la boiserie… Les conséquences du non-traitement de l’humidité des caves ne se limitent pas seulement aux caves elles-mêmes. Au fil du temps, il y a de fortes chances qu’elles s’étendent sur les autres pièces de la maison, les étages supérieurs, voire la bâtisse entière. Vous devez donc vous attendre à des dégradations physiques : revêtements muraux, objets ferreux (rouilles)...

Mais pourquoi investir dans un système de ventilation ? Une aération ne suffit-elle pas à ventiler une cave ? À vrai dire, une aération équivaut au fait d’ouvrir les fenêtres dans le but de favoriser la circulation de l’air. En revanche, la ventilation est un processus mécanique et performant. Ce sont effectivement deux choses très différentes l’une de l’autre. En fait, aérer la cave est déjà très bien, mais cela ne suffit pas pour effectuer un assainissement de l’air et pour éviter la présence d’humidité, de moisissures… pour toute une année. Certes, l’air y circule, mais pas de manière optimale. Son débit, quant à lui, n’est pas contrôlé, d’autant que l’air vicié ne pourra pas être rejeté. L’installation de nouvelles fenêtres ou portes donnant vers l’extérieur est souvent difficile dans le cas d’une cave.

Ventiler une cave est-il obligatoire ?

En réalité, il n’y a pas d’obligation légale pour la ventilation dans une cave. La loi stipule par exemple les différentes alternatives de ventilation au sein d’une maison :

  • Ouverture des fenêtres de façon permanentes ;
  • Mettre en place des grilles d’aération hautes et basses ;
  • Installer un système de ventilation mécanique.

Pour les logements neufs, la ventilation générale et permanente des logements est maintenant obligatoire. Cela est tout aussi valable pour les propriétés collectives qu’individuelles. Ici, vous avez le choix entre :

  • Une ventilation naturelle par conduit à tirage naturel ;
  • Une ventilation au moyen d’un dispositif de ventilation mécanique.

Bref, il n’y a aucune mention de l’obligation de ventilation d’une cave. Cependant, sachez que c’est pour votre bien et celui de votre entourage que vous devez ventiler votre cave de la meilleure façon qui soit. Il ne reste plus qu’à savoir comment la ventiler.

Comment ventiler votre cave ?

Vous pouvez le faire de la même manière qu’une simple pièce de maison. Vous avez, ainsi, le choix entre ces 3 techniques :

  • Ventilation mécanique (VMI) ;
  • Ventilation simple flux (VMC) ;
  • Ventilation double flux (VMC).

Ventilation mécanique

Avec la VMI (ventilation mécanique par insufflation), de l'air neuf et asséché est insufflé dans la cave. Cet air est, alors, filtré, puis réchauffé, pour ensuite être réinjecté dans d’autres pièces de la maison. Ce système de ventilation est simple à installer et il est efficace ! Un professionnel n’aura besoin que d’une demi-journée pour son installation.

Ventilation simple flux

Cette technique vous aide à renouveler l’air à l’intérieur de la cave. Son fonctionnement se fait notamment à l’aide d’un extracteur électrique. Ce dernier étant placé à un niveau supérieur dans le but d’aspirer l’air vicié de l’intérieur. Ensuite, de l’air neuf y est insufflé (aussi connu sous le nom d’air frais).

Ventilation double flux

Ici, un échangeur est nécessaire (d’où l’appellation “double flux”). La chaleur de l’air extrait est, ainsi, récupérée. Ensuite, cette même chaleur est envoyée à l’air soufflé. Il n’y a aucun risque qu’un mélange se fasse entre ces deux airs : extrait et soufflé. En revanche, tout se joue sur la chaleur.

Quelle que soit la solution qui convient à votre cave, évitez de le réaliser à la façon home made. Le mieux est de faire appel à des professionnels ! Vous bénéficierez alors d’un premier diagnostic, et ensuite, d’un devis. Le traitement dont bénéficiera votre cave sera aussi adéquat.

Retour aux articles

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.