Le gaz radon, un problème dans la plupart des maisons belges

Le radon constitue un des principaux problèmes auxquels les ménages belges sont confrontés dans leur habitation. Fortement cancérigène, ce gaz est présent en quantité relativement importante dans de nombreuses maisons de la Belgique.

Qu’est-ce que le gaz radon ?

Chimiquement inerte, le radon est un gaz incolore et inodore d’origine naturelle, qui se forme par la désintégration du radium et de l’uranium présent dans les roches granitiques et volcaniques.

La désintégration du radium et de l’uranium entraîne la création de descendants solides extrêmement radioactifs. Ces descendants se fixent ensuite sur les aérosols de l’air et peuvent donc pénétrer dans nos poumons pour les irradier.

D’après des études, l’inhalation de radon en forte quantité est la première cause du cancer du poumon chez les non-fumeurs et la seconde cause de cette maladie chez les fumeurs. L’évaluation de la concentration de ce gaz dans l’air s’effectue en Bq/m3 (becquerel par mètre cube).

En Belgique et dans d’autres pays respectant les directives de l’Union européenne, des mesures appropriées doivent être prises dans les constructions qui ont une teneur en radon de plus de 300 Bq/m3. Les solutions mises en œuvre doivent réduire la concentration à 100 Bq/m3.

À titre d’information, le radon est présent aussi bien dans les bâtiments que dans l’air extérieur. Toutefois, ce gaz radioactif se dilue plus rapidement à l’extérieur que dans les espaces confinés tels que les habitations.

Comment le radon se diffuse dans les habitations ?

Comme dit précédemment, le radon est naturellement présent dans le sol. Néanmoins, ce gaz peut également provenir des matériaux avec lesquels vous avez construit votre maison.

Pour atteindre les pièces de votre habitation, il s’infiltre généralement à partir de votre cave ou de vos sous-sols. Ces parties de votre bien sont les plus proches du sol et sont donc les plus exposées à ce gaz radioactif.

Outre la cave et les sous-sols, ce gaz peut se diffuser à partir des fissures présentes sur des murs de fondation de votre maison, des joints de construction, des ouvertures des conduits d’évacuation, des lattes de plancher ou des dalles.

Il est important de noter que la concentration de radon dans votre habitation dépend de plusieurs facteurs, à savoir :

  • La facilité à laquelle le gaz se propage dans les pièces de votre maison
  • La quantité de radium et d’uranium dans votre terrain
  • L’état de votre habitation (présence de fissures au niveau des murs de fondation, du plancher, etc.)
  • Les fluctuations de la pression atmosphérique

Pour mesurer la teneur en radon dans votre maison, vous pouvez utiliser un détecteur, plus connu sous l’appellation “test radon”.

Le détecteur doit être installé dans votre habitation pendant plusieurs mois (3 mois au minimum) et à un endroit spécifique (à 1,5 m ou 2 m de hauteur, à 20 cm d’un mur, etc.) pour qu’il puisse fournir des mesures fiables.

Si les résultats du test montrent une concentration de 300 Bq/m3 ou plus, vous devez mettre en place des solutions adaptées pour réduire votre exposition à ce gaz dangereux.

Comment réduire l’exposition au radon ?

Que la concentration de radon dans votre maison soit inférieure ou égale à 300 Bq/m3, il est préférable de prendre des mesures adaptées afin de réduire ou de prévenir une forte exposition à ce gaz radioactif, hautement cancérigène.

Pour diminuer la concentration de radon dans votre maison, vous pouvez adopter des gestes simples, à savoir aérer régulièrement chacune de vos pièces.

Vous pouvez également :

  • Installer un système de ventilation mécanique pour évacuer efficacement l’air vicié
  • Renforcer l’étanchéité de votre plancher et des autres éléments de votre habitation en colmatant les éventuelles fissures au niveau de vos murs et de vos passages de canalisation, etc.

Si l’amélioration de la ventilation est une solution plus ou moins aisée à mettre en œuvre, il est vivement recommandé de faire appel à des professionnels pour les travaux de renforcement de l’étanchéité entre le sol et votre maison.


Retour aux articles

Mentions légales | Cookies

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.