Mieux connaître la mérule pour éviter les mauvaises surprises

La mérule pleureuse est une variété de champignons qui appartient à la famille des serpulaceae. Il s’agit en fait d’un champignon qui a tendance à pulluler à l’intérieur de la maison. Il se peut même qu’il contamine tout l’habitat si rien n’est fait.

La mérule se propage plus vite lorsque le taux d’humidité gravit autour des 35 %. Elle prolifère aussi quand la température avoisine les 26 °C. De même, ce champignon a tendance à beaucoup s'accroître si l’atmosphère intérieure est confinée et si le lieu est assez obscur. Il est donc important de résoudre ce problème, car à terme, il pourrait atteindre la totalité du bâtiment.

Les cachettes de la mérule

La mérule a tendance à élire domicile dans les recoins sombres de la maison. De ce fait, il est important de bien inspecter les débarras ou encore les greniers pour éviter toute prolifération. Il en est de même pour les pièces qui ne sont pas trop exposées à la lumière.

Pareillement, les endroits humides sont également à surveiller de près, car les mérules ont la fâcheuse manie de s’y développer la plupart du temps. Ainsi, n’hésitez pas à vérifier les pièces qui sont en proie à l’humidité, notamment les salles de bains. Par ailleurs, les mérules ont tendance à se cacher dans les bâtiments désaffectés surtout ceux qui présentent des maçonneries poreuses. A noter que ce champignon apprécie aussi les lieux gorgés d’eau. En ce sens, il est ainsi recommandé de contrôler systématiquement les caves qui sont souvent privées d’aération.

Boiseries contaminées

Il convient d’inspecter de plus près les pièces dotées de meubles en bois, car c’est un des matériaux qui intéresse plus particulièrement les mérules. Cela s’explique surtout par le fait que le champignon dont il est question ici fait partie de ceux qui se nourrissent du bois. Ainsi, en s'attaquant par exemple aux poutres ou à l'escalier, la mérule fragilise les structures de la maison, ce qui fait que des accidents peuvent alors survenir si le bois n'est pas traité comme il faut. D'ailleurs, les craquelures sont une des caractéristiques qui permettent de déterminer la présence de ce champignon dans une pièce. Il est donc conseillé de procéder à l'entretien de la boiserie pour les bâtiments faits à partir de cette matière.

Étant donné que la mérule se développe surtout sur le bois, il est important de prendre des mesures pour anticiper sa présence. Afin de mieux protéger la maison, il est plus que nécessaire d'instaurer un environnement qui n'est pas favorable à la survie de ce champignon. Maximiser la ventilation dans les pièces où se concentrent le plus de meubles en bois est déjà un début. Il est aussi conseillé de faire appel à un spécialiste pour qu’il puisse vous conseiller sur les précautions nécessaires afin de traiter la mérule.

Prolifération de la mérule

Pour commencer à se multiplier, la mérule a besoin d’eau qui lui permet de prendre racine et de croître. Ce champignon se développe également à travers les maçonneries. Mais il ne s’arrête pas là et peut tout aussi investir la garde-robe, les chaussures, les murs, le sol, le plafond, etc. si aucune mesure n'est prise. Ce fléau s’attaque avant tout au bois qui aura tendance à se ramollir et à présenter des traces de brûlures.

Bien que les parties en béton ne soient pas vraiment en danger, il n’en est pas de même pour le bois. C’est pourquoi il faut songer à traiter dès les premières apparitions. Le cas échéant, le plancher pourrait soudainement céder sous les poids des occupants. La mérule a aussi tendance à se développer au niveau du toit et de la charpente qui risque dès lors de s’effondrer à tout moment. Au fur et à mesure que ce champignon gagne du terrain, l’infrastructure, elle, se détériore.

Risques pour la santé

Le mérule est un champignon qui impacte les édifices, mais cela va sans dire que c'est aussi un facteur de nuisance pour la santé. En effet, il est la source de différentes allergies et les individus qui sont en contact trop longtemps avec celle-ci peuvent être en proie à des problèmes de bronchites. La mérule pourrait même favoriser des troubles auditifs ainsi que des otites. Bien évidemment, il est inutile de préciser que sa présence dans une maison accroît le risque de sinusite chez les occupants.

Les enfants sont les premiers à souffrir en cas de développement de mérules. Effectivement, ils sont souvent plus fragiles que les adultes et leur système immunitaire est bien plus sensible. Un enfant qui grandit dans un environnement favorable aux mérules peut souffrir d’asthme tout au long de sa vie. C’est pourquoi il est important de traiter et de combattre la mérule le plus tôt possible.

Comment se débarrasser de la mérule ?

Pour venir à bout des mérules, il est préférable d’opter pour des mesures préventives et curatives. Les premières concernent la réparation de toutes les fuites qui pourraient favoriser l’humidité. Il ne faut pas oublier d’optimiser la ventilation. Si besoin, il est recommandé de faire appel à un expert. En ce qui concerne les actions curatives, cela consiste à opter pour des fongicides qui détruisent les champignons. Pour ce faire, il faudra malheureusement se débarrasser de toutes les boiseries atteintes et traiter en profondeur les murs et les plafonds. Il est aussi nécessaire de s’occuper de la maçonnerie.

N’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour un diagnostic.  


Retour aux articles

Mentions légales

Pour améliorer votre expérience sur notre site internet, nous utilisons des cookies. La poursuite de votre visite sur notre site vaut pour consentement du traitement de certaines données personnelles et de l'utilisation de ces cookies. Plus d'infos ici.