Quel est le taux d’humidité idéal dans une chambre ?

La chambre à coucher est une des pièces les plus importantes de votre maison. Elle doit bénéficier entre autres d’un excellent confort et d’une hygrométrie optimale.

Les conséquences d’un taux d’humidité élevé

La chambre à coucher est la pièce où votre corps récupère l’énergie dépensée durant la journée. Elle doit offrir un environnement sain, propice au repos et à la récupération.

Dans le cas où le taux d’humidité dans votre chambre est trop élevé, sachez que cela peut impacter négativement sur la qualité de votre sommeil et entraîner des problèmes de santé plus ou moins graves. En effet, une hygrométrie élevée favorise l’apparition de moisissures. Cette dernière dégage des spores qui peuvent causer des allergies et différentes maladies respiratoires telles que l’asthme, la bronchite ou la rhinite.

Par ailleurs, l’humidité favorise l’infestation de votre matelas et des autres éléments de votre chambre par des acariens et des bactéries. La présence d’acariens peut entraîner des réactions allergiques relativement graves.

Outre les problèmes de santé, il faut savoir qu’un taux d’humidité élevé peut engendrer des dommages relativement conséquents au niveau de vos murs : peinture qui s’écaille, dégradation des papiers peints, etc.

Quel est le taux d’humidité idéal dans une chambre ?

Nombreux sont ceux qui conseillent un taux d’humidité équivalent à 70 % pour améliorer la qualité de l’environnement offerte par votre chambre. Bien que cela ne soit pas totalement faux, il est préférable de conserver l’hygrométrie de cette pièce entre 40 et 65 %.

Au-delà de 65 %, il est fortement recommandé de prendre les mesures adéquates pour réduire le taux d’humidité. En effet, sachez que durant votre sommeil, votre corps produit une quantité de vapeur équivalente à 1 ou 2 litres d’eau et peut donc augmenter significativement l’hygrométrie dans votre chambre.

En mettant en œuvre des solutions adaptées, vous prévenez la hausse brutale du taux d’humidité et les conséquences de celle-ci sur votre sommeil, votre santé et votre maison.

À titre d’information, l’humidité n’est pas le seul facteur sur lequel vous devez vous concentrer pour assainir l’environnement de votre chambre. Pour que cette pièce soit saine et propice à votre récupération, vous devez également vous pencher sur d’autres facteurs, tels que :

  • La propreté du sol, des draps, des oreillers
  • Les variations de température

Il faut savoir que de fortes variations de température peuvent nuire à votre sommeil et entraîner des problèmes de santé, à l’instar de l’humidité. Elles peuvent également favoriser la condensation au sein de la pièce et augmenter son hygrométrie.

Pour éviter les nombreux désagréments causés par les variations de température, il est conseillé de renforcer l’isolation thermique de votre maison. En règle générale, la température idéale d’une chambre à coucher se situe entre 15 °C et 18 °C, que ce soit en hiver ou en été.

Comment lutter contre l’humidité dans une chambre à coucher ?

Pour lutter contre l’humidité dans votre chambre à coucher, vous devez tout d’abord identifier la ou les sources du problème.

La condensation est souvent la principale cause de l’augmentation de l’hygrométrie dans ce type de pièce. Cependant, dans certains cas, des infiltrations d’eau peuvent également entraîner une forte hausse du taux d’humidité.

Pour lutter contre la condensation, il est recommandé d’aérer régulièrement votre chambre. Cette mesure extrêmement facile à mettre en œuvre vous permet d’évacuer l’air vicié, l’excédent d’humidité et de prévenir l’accumulation d’allergènes. Il vous est également possible d'installer un système de ventilation afin de garantir l'aération de votre pièce. 

Outre l’aération, vous pouvez installer des absorbeurs d’humidité et appliquer de la peinture anti-humidité pour stabiliser l’hygrométrie de votre chambre à coucher.

Dans le cas où le problème est dû à des infiltrations d’eau, l’idéal est de faire appel à un professionnel. Le spécialiste dispose des compétences nécessaires pour détecter efficacement la ou les sources d’humidité et mettre en œuvre les solutions les mieux adaptées : injection de produit hydrofuge dans les murs, mise en place de revêtement étanche, etc.


Retour aux articles

Mentions légales | Cookies

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.