Quel système de ventilation choisir dans une rénovation ?

L’installation d’un système de ventilation est fondamentale, en neuf ou en rénovation, pour la qualité de l’air, pour la santé et le confort des occupants. Il assure l’évacuation des polluants et de l’humidité.  

L’intérêt de la mise en place d’un système de ventilation 

La pollution est un des problèmes environnementaux majeurs auxquels nous faisons face actuellement. Les polluants sont néfastes pour la santé et peuvent être à l’origine d’irritations cutanées, de maux de tête, de toux ou encore de maladies respiratoires plus ou moins graves. Il peut s’agir de composés organiques volatils, ou COV, de moisissures ou de polluants issus de l’environnement extérieur comme les particules fines et les pollens.

Mettre en place un système de ventilation efficace est recommandé pour de nombreuses raisons. Ce dispositif améliore la qualité de l’air grâce à sa fonction de purification, ce qui vous permet de respirer de l’air purifié et de vivre dans un environnement sain. Il assure un renouvellement régulier de l’air et se débarrasse des polluants dans votre habitation, dans vos locaux professionnels, etc.

S’équiper d’un système de ventilation est également important pour éviter les problèmes d’humidité, car il permet de bien ventiler la maison et d’évacuer en toute efficacité l’humidité pouvant causer de nombreux dégâts sur la construction et la santé. En outre, il prévient l’apparition de moisissures susceptibles d’engendrer des problèmes respiratoires et de dégrader les murs, les papiers peints ou encore les meubles.

Il est donc indispensable d’équiper votre habitation d’un système de ventilation efficace et performant, dans le cadre d’un projet de rénovation. De plus, son utilisation vous permet de faire des économies d’énergie, car le renouvellement continu de l’air facilite la régulation de la température de l’air ambiant.

Les différents types de systèmes de ventilation

Pour bénéficier d’une excellente ventilation dans votre habitation, les possibilités sont nombreuses. La ventilation naturelle est une solution pratique et économique puisqu’il suffit de bien aérer les pièces en ouvrant les fenêtres tous les jours.

L’utilisation d’un système de ventilation mécanique est aussi une excellente alternative pour plus d’efficacité. Celui-ci se décline sous plusieurs types, parmi lesquels la VMC simple flux, double flux et la VPH ou ventilation positive hygrorégulée. Leur installation demande l’expertise d’un professionnel pour une efficacité optimale et une intervention de qualité.

La VMC simple flux est le système le plus répandu, surtout dans les logements neufs. Elle assure un renouvellement de l’air dans une ou plusieurs pièces humides de la maison comme la salle de bain, la cuisine ou encore les toilettes. Équipée d’un extracteur d’air, elle aspire l’air vicié et pollué à l’intérieur de l’habitation, et favorise l’entrée de l’air extérieur à travers les fenêtres. 

La VMC double flux fonctionne de la même manière que celle simple flux. Toutefois, elle intègre une fonction de filtration d’air. Elle réinjecte l’air à l’intérieur après l’avoir filtré et chauffé ou refroidi selon les besoins, ce qui vous permet de faire des économies de chauffage importantes.

Quant à la VPH, elle fonctionne suivant le principe de la surpression qui permet d’insuffler de l’air. Ce dernier sera ensuite filtré, chauffé et hygrorégulé, c’est-à-dire exempt de toute humidité.  

Le principe de la ventilation en rénovation

Le système de ventilation est incontournable pour tous logements neufs ou anciens en rénovation. Que ce soit dans le neuf ou la rénovation, les principes de ventilation sont les mêmes. Les exigences réglementaires sont toutefois différentes. Alors qu’il n’existe aucune exigence réglementaire dans le cadre d’une rénovation, l’installation de VMC est obligatoire au niveau des constructions neuves, qui doivent répondre à la norme NBN D 50-001.

Afin de bénéficier d’une prestation de qualité, mieux vaut faire appel à un professionnel pour l’installation d’une VMC, dans le cadre d’une rénovation. Le système double flux est idéal si le logement ne dispose pas encore d’un système de ventilation mécanique. Ce dispositif offre une bonne ventilation, tout en permettant de réaliser des économies d’énergie en termes de chauffage.

Avant de choisir le système de ventilation et procéder à son installation, il est recommandé de recourir à un professionnel afin de vérifier l’espace disponible pour les conduits d’évacuation naturelle, les conduits d’évacuation mécanique et les ventilateurs ou groupes de ventilation. S’il n’y a pas de passages possibles, il faut choisir des systèmes d’aération décentralisée ou de ventilation répartie, aussi connue sous l’acronyme VMR (ventilation mécanique répartie).

Assez pratique, notamment dans la rénovation, la technique de la VMR consiste à poser des petits aérateurs pour extraire l’air des pièces humides. Il existe des modèles à basse consommation, silencieux et esthétiques.

Les travaux de rénovation en termes de ventilation se font en plusieurs étapes. La dernière étape, à savoir l’installation du système, doit être réalisée en une seule fois pour tout le logement.


Retour aux articles

Mentions légales

Pour améliorer votre expérience sur notre site internet, nous utilisons des cookies. La poursuite de votre visite sur notre site vaut pour consentement du traitement de certaines données personnelles et de l'utilisation de ces cookies. Plus d'infos ici.