Tester l’humidité dans votre maison avant de commencer vos travaux

Vous avez un doute sur le taux d’humidité présent dans votre habitation ? Découvrez dans cet article quelques conseils pour vous aider à repérer l’humidité visuellement ou à l’aide d’un humidimètre. En cas de doute, faites appel gratuitement à un professionnel, les devis et analyse sont gratuits.

L’installation de l’humidité au sein d’un logement peut engendrer des dégradations de la structure ainsi que d’importants dégâts. Nombreux sont les facteurs pouvant être à l’origine de ce phénomène, pour ne citer que la condensation de l’air, les infiltrations d’eau et la capillarité, ce dernier phénomène apparaissant le plus souvent dans le bâti ancien.

Pour éviter bien des désagréments, veillez à tester l’humidité dans votre maison avant d’entamer des travaux d’aménagement.

Le taux d’humidité générale dans la maison

Officiellement, il est recommandé, en Belgique, d’avoir un taux d’humidité relative se situant entre 40% et 70%, le taux d’humidité dans une maison doit se situer entre 50 et 60%. Le taux d’humidité relative est légèrement différent en hiver. Il descend avec le froid.

Il est important de ne pas être dans les extrêmes :

  • Sous les 30% : l’air sec peut provoquer des irritations pulmonaires et les virus se propagent plus rapidement. Il est recommandé d’utiliser un humidificateur d’air.
  • Au-dessus des 65% : le développement des microbes est favorisé et les infections et allergies sont plus fréquentes. C’est également dans ces taux d’humidité que la corrosion, les champignons, la pourriture ou encore la mérule se développe.

Comment connaitre votre taux d’humidité ? Découvrez différentes solutions ci-dessous.

Contrôler visuellement l’état des murs, des boiseries et des matériaux de votre habitation

Vous devez observer certains symptômes pour détecter l’humidité dans votre maison. L’identification de ces signes vous permet de remonter à la source du problème et de prendre, par la suite, les mesures nécessaires pour le résoudre.

Pour un contrôle visuel de l’état des murs, des boiseries et des matériaux de votre habitat, vous devez relever différents indices :

  • L’humidité dans les tissus (rideaux, tentures, essuies de bain, etc. ) et les vêtements
  • L’eau qui ruisselle sur le côté intérieur des vitres
  • L’apparition de champignons et de moisissures sur les murs ou le sol
  • Les papiers peints et les peintures qui gondolent ou s’enlèvent par plaques
  • La déformation des plinthes ou du sol
  • Les taches ou les perles au niveau des murs, du sol et du plafond.

Dès le constat de l’un de ces phénomènes, il n’y a pas de temps à perdre pour agir en conséquence. L’humidité peut, en effet, occasionner de lourds dégâts dans votre logement si vous ne la traitez pas rapidement.

Utiliser un testeur d’humidité : l’humidimètre

Un test d’hygrométrie représente le moyen idéal pour détecter le degré d’humidité de votre maison afin de mettre en œuvre les solutions adéquates et déterminer les travaux nécessaires pour la réfection.

Le marché offre 3 types de testeur d’humidité.

  • Analogique
  • À aiguille
  • À diode

Ces appareils de mesure sont des humidimètres sont proposés à différents prix dépendant de la complexité et des fonctions de l’appareil. Le niveau de gamme, le fonctionnement et les performances de ces testeurs d’humidité varient selon le modèle, celui à iode étant surtout dédié aux professionnels. Toutefois, ils permettent tous de contrôler l’état des matériaux solides, tels que le plâtre, le parpaing, le bois ou le béton, de détecter la présence d’humidité et d’en mesurer l’intensité. Grâce à cet équipement de diagnostic de l’humidité au sein de votre maison, vous pourrez éviter d’éventuels pourrissements au niveau de la structure de votre habitat.

Comment fonctionne un testeur d’humidité ?

Le fonctionnement de cet appareil est basé sur le principe de résistivité électrique. Comme l’eau est un élément conducteur, le testeur d’humidité sert à émettre un champ électrique à l’intérieur du matériau. Les zones les plus humides sont détectées par le fait qu’elles laissent passer une forte quantité de courant électrique.

Les modèles de testeur d’humidité

Le testeur d’humidité classique : Le modèle à pointes comporte 2 pics métalliques qui doivent être appliqués dans le support. Il laisse passer un faible courant et mesure le niveau de résistance du matériau. Le taux d’humidité oscille généralement entre :

  • 1 et 35 % pour les plâtres, les enduits et les tuiles
  • 5 et 50 % pour le bois

L’humidimètre classique est également disponible en modèle à radiofréquences qui fonctionne superficiellement en mettant la surface du matériau en contact avec les sondes. Quant à l’humidimètre mixte, il s’agit d’un outil pratique et performant qui associe deux techniques. D’un simple contact, il recherche les endroits les plus humides. Il mesure ensuite plus profondément le degré d’humidité grâce à des pointes pénétrantes.

Le testeur d’humidité thermique : il utilise le principe de micro-ondes pour agiter les molécules d’eau jusqu’à 30 cm de profondeur. Il permet de mesurer avec précision le niveau d’humidité, car il est insensible au taux de salinité, aux salpêtres et aux moisissures susceptibles de fausser les mesures. Cet appareil assez sophistiqué est exclusivement conçu pour les professionnels.

Prix d’un testeur d’humidité

Les testeurs d’humidité dédiés aux particuliers sont proposés à des prix accessibles à tous. Leur fonctionnement est très simple et ils donnent des résultats précis.

À titre d’exemple, vous trouverez sur le marché des humidimètres électroportatifs aux pointes robustes et faciles à remplacer en cas de besoin. Pouvant entrer directement en contact avec la surface à tester, ils révèlent avec précision le niveau d’humidité du matériau.

Ces appareils sont proposés à partir de 20 €. Pour des modèles plus sophistiqués, il faut prévoir environ 50 € et pour obtenir des résultats en valeur absolue, sur une échelle de 0 à 100, optez pour un outil de mesure non destructif coûtant un peu plus de 150 €.

Faire un diagnostic par un professionnel

L’utilisation d’un humidimètre pour tester le taux d’humidité dans votre maison ne remplace pas un diagnostic professionnel. Une fois le constat de l’humidité dans votre habitation, pour résoudre les problèmes, les conseils d’un professionnel sont généralement la meilleure solution qui s’offre à vous.

Une erreur de diagnostic et de traitement risque de compliquer les éventuels problèmes liés à l’humidité des matériaux de construction ou d’isolation de l’habitat. Pour avoir la garantie de résultats fiables et déceler les origines de l’humidité dans votre logement, faites appel à un professionnel qui saura faire la différence entre une remontée capillaire ou une infiltration d’eau. Le diagnostic d’humidité est réalisé gratuitement. Il établira par la suite un devis gratuit pour la réalisation des travaux nécessaires.


Retour aux articles

Mentions légales

Pour améliorer votre expérience sur notre site internet, nous utilisons des cookies. La poursuite de votre visite sur notre site vaut pour consentement du traitement de certaines données personnelles et de l'utilisation de ces cookies. Plus d'infos ici.