Ventilation double flux : quels sont les avantages ?

Pour purifier l’air de votre maison, il est conseillé d’installer un système de ventilation adapté. Parmi les dispositifs à privilégier, on peut citer la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) double flux.

VMC simple flux et VMC double flux

Avant de se lancer dans l’achat d’un système de ventilation, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur les différences entre la VMC simple flux et la VMC double flux.

Comme son nom l’indique, la ventilation mécanique contrôlée simple flux est un appareil qui a pour seule fonction d’extraire l’air vicié et de le rejeter à l’extérieur de votre habitation. Le renouvellement de l’air s’effectue ensuite par vos fenêtres et autres entrées prévues à cet effet.

Il existe deux types de VMC simple flux :

  • La VMC simple flux autoréglable qui évacue l’air vicié de votre maison de manière continue
  • La VMC simple flux hygroréglable qui évalue le taux d’humidité dans votre habitation et adapte la quantité d’air extraite en fonction de celui-ci

Contrairement à la ventilation mécanique contrôlée simple flux, celle double flux procède à l’extraction de l’air vicié et récupère sa chaleur pour la réinjecter dans l’air neuf, provenant de l’extérieur de votre habitation.

La VMC double flux peut récupérer entre 60 % et 90 % des calories présentes dans l’air vicié extrait de votre maison. Grâce à un échangeur thermique, il réchauffe l’air neuf lors de son passage par un tuyau isolé, installé le plus souvent dans les combles. Le tuyau par lequel l’air neuf passe est relié à une prise d’air qui fait partie intégrante du système de ventilation double flux.

Les principaux avantages d’une VMC double flux

Le principal avantage d’une VMC double flux réside sans nul doute dans sa capacité à réchauffer l’air neuf avant de l’envoyer vers l’intérieur de votre habitation. Cette fonctionnalité vous permet de réaliser des économies substantielles en énergie durant l’hiver, dans la mesure où l’air neuf est préchauffé par l’échangeur de votre système de ventilation et vous n’êtes pas obligé d’augmenter la puissance de votre dispositif de chauffage pour améliorer le confort de votre maison.

Hormis le préchauffage de l’air neuf, la VMC double flux vous permet d’optimiser grandement la qualité de l’air dans votre habitation. En effet, ce système de ventilation est doté de filtres qui ont pour fonction d’éliminer les bactéries, les moisissures et allergènes (spores, pollens, etc.) présents dans l’air provenant de l’extérieur.

Comme autres avantages offerts par ce dispositif de ventilation, on peut citer sa compatibilité avec les puits canadiens. Couplé à un puits canadien, la VMC double flux peut améliorer significativement le confort thermique de votre habitation, que ce soit en hiver ou en été.

Comment choisir une VMC double flux ?

Il existe de nombreux modèles de VMC double flux sur le marché. Pour choisir celui qui peut optimiser efficacement le confort et la consommation en énergie de votre maison, vous devez prendre un certain nombre de critères en considération :

  • Le débit d’air
  • Le rendement
  • La consommation énergétique
  • Le bruit émis

Le débit d’air doit être choisi en fonction du volume de votre maison. De manière générale, vous devez opter pour une VMC possédant un débit de 105 m3 par heure, si votre habitation comprend cinq pièces nécessitant une excellente ventilation.

Le rendement, quant à lui, doit être le plus élevé possible pour réduire efficacement vos dépenses en énergie. Il correspond à la capacité de la VMC à récupérer les calories dans l’air vicié et à les restituer à l’air neuf envoyé vers votre maison. Les produits d’entrée de gamme ont un rendement qui excède rarement 60 %. Les VMC haut de gamme, quant à elle, bénéficient d’un rendement pouvant aller jusqu’à 90 %.

Contrairement au rendement, la consommation énergétique de votre système de ventilation doit être la plus basse possible. Pour limiter vos dépenses, il est conseillé d’investir dans une VMC dotée d’une motorisation à basse consommation.

Concernant les bruits émis par l’appareil, ils sont généralement exprimés en décibel sur son emballage. Ce critère doit faire l’objet d’une attention particulière, surtout si vous projetez d’installer une VMC au-dessus de votre chambre à coucher.

Pour améliorer davantage le confort de votre maison et prévenir les éventuels problèmes liés à l’humidité, il est conseillé de prendre en compte d’autres critères tels que la présence d’un système d’élimination de condensats, dans le choix de votre VMC. En effet, il faut savoir qu’une VMC double flux produit de la condensation et une certaine quantité d’eau peut être piégée dans ses gaines. Pour évacuer cette eau, votre dispositif de ventilation doit être raccordé à votre réseau d’évacuation d’eaux usées.


Retour aux articles

Mentions légales | Cookies

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.