Les fausses solutions anti-humidité

Pour lutter contre l’humidité dans leur maison, certaines personnes s’appuient uniquement sur leurs propres compétences en bricolage. Pourtant, en agissant ainsi, elles font souvent des erreurs qui les empêchent de régler efficacement les problèmes auxquels elles sont confrontées.

Camoufler l’humidité

De nombreuses idées reçues suggèrent qu’en recouvrant un mur humide avec une nouvelle peinture ou un nouveau papier peint, il est possible d’éliminer l’humidité et donc de prévenir les éventuels dommages entraînés par celui-ci.

Cette solution vous permet uniquement de retrouver l’esthétique de vos murs, pendant une durée très limitée. Elle n’élimine pas l’humidité et ne prévient aucunement les conséquences de celle-ci sur votre habitation.

Avant de procéder à des travaux de peinture ou d’installer un nouveau papier peint, vous devez tout d’abord éliminer toute trace d’humidité au niveau de vos murs en mettant en œuvre différentes solutions, telles que :

  • L’injection de produit hydrofuge
  • La mise en place de drain, dans le cas d’une humidité ascensionnelle

À titre d’information, l’application d’une peinture anti-humidité constitue également une fausse solution. En effet, ce type de produit a pour rôle de protéger les parois intérieures de votre maison contre la condensation, le cloquage et l’apparition de moisissures ou de salpêtres. Il ne possède aucune propriété permettant d’éliminer l’humidité présente dans un mur.

À l’instar de la peinture classique et du papier peint, la peinture anti-humidité doit être appliquée une fois que vous aurez traité vos murs.

Cimenter les joints d’une cave et isoler un mur humide

Bien qu’il soit nécessaire de cimenter les joints qui s’effritent dans votre cave, il faut savoir que cette opération ne vous permet pas de réduire l’excès de l’humidité dans cette zone de votre habitation.

Dans le cas où les murs de votre cave subissent encore des remontées capillaires ou des infiltrations d’eau, sachez que les joints peuvent s’effriter de nouveau après quelques semaines, voire quelques jours. Vous devez donc éliminer toute trace d’humidité, avant de procéder à des travaux de réparation.

Tout comme les interventions au niveau des joints d’une cave humide, il est fortement déconseillé de renforcer l’isolation d’un mur qui subit des problèmes d’humidité (remontées capillaires, condensation, etc.).

En effet, les matériaux isolants n’ont aucune propriété permettant d’éliminer l’humidité. Au contraire, ils vont retenir l’eau et accélérer la détérioration de votre mur et de votre maison.

En fonction de la quantité d’eau retenue dans vos parois, ceux-ci peuvent pourrir assez rapidement et entraîner d’importantes dépenses en réparation.

Poser un bardage sur un mur humide

Le bardage est une excellente solution pour améliorer l’esthétique de votre maison et renforcer aussi bien son isolation thermique que son isolation acoustique. Il vous permet entre autres de cacher les imperfections de vos murs extérieurs et d’éliminer les ponts thermiques, responsables de la déperdition de chaleur.

Cependant, contrairement aux idées reçues, le bardage ne constitue en rien une solution pour lutter contre l’humidité. En installant ce type de revêtement sur des parois subissant des remontées capillaires ou des infiltrations, vous entraînez une rétention d’eau et, par conséquent, une dégradation rapide de votre maison.

Il est important de noter qu’un bardage peut être constitué de bois, de métal, de PVC ou de pierre. Quel que soit le matériau que vous souhaitez utiliser, veillez à ce que vos murs soient parfaitement sains et exempts d’humidité avant de procéder aux travaux.

Pour solutionner efficacement les problèmes d’humidité dans votre habitation, il est recommandé de faire appel à un professionnel.


Retour aux articles

Mentions légales | Cookies

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.